Dans quel cas souscrire une surcomplémentaire santé ?

Chaque citoyen Français est affilié à un régime de l'Assurance Maladie depuis sa naissance, dont l'un des buts est de couvrir une partie de ses frais de santé. Tous les salariés bénéficient également d'une complémentaire santé en partie financée par l'entreprise. C'est obligatoire depuis le 1er janvier 2016. Les personnes non salariées peuvent également bénéficier d'une complémentaire santé souscrite à titre individuel. A cela s'ajoute, facultativement, une surcomplémentaire santé. Si elle n'est pas obligatoire, elle est dans certains cas, fortement conseillée.

Quels sont les avantages d'une surcomplémentaire santé ?

Une meilleure couverture de ses frais de santé

Comme son nom l'indique, la surcomplémentaire santé est une assurance qui a pour but de compléter les remboursements de la complémentaire santé ou de la mutuelle. Elle couvre, par exemple, des dépassements d'honoraires importants, ou des soins qui ne sont pas remboursés, ni par la Sécurité Sociale, ni par la complémentaire santé. Il peut s'agir de séances d'acupuncture, d'un séjour dans un établissement de cures thermales, de substituts nicotiniques pour l'arrêt du tabac, ou encore d'une alimentation sans gluten…

Elle est adaptée aux besoins individuels

Alors que la complémentaire santé collective fournie par une entreprise à tous ses salariés est un contrat unique avec les mêmes garanties pour tout le monde, la surcomplémentaire santé est, quant à elle, une assurance souscrite à titre individuel. Cela permet à chacun de choisir un contrat et des garanties spécifiques qui correspondent à ses besoins.

Liberté de choisir et de comparer

En tant que contrat individuel, le contrat de surcomplémentaire santé est au libre choix de chacun. C'est donc l'occasion de comparer les contrats existants pour choisir celui que l'on estimera avoir le meilleur rapport qualité/prix.

Comment fonctionnent les remboursements de la surcomplémentaire santé ?

Comprendre les taux

Les taux de remboursement de la surcomplémentaire santé se lisent de la même manière que ceux de la mutuelle. Ils apparaissent sur le contrat d'assurance en pourcentage, basé sur le tarif de base de la Sécurité Sociale. Ces trois niveaux de remboursement : Sécurité Sociale, complémentaire santé, surcomplémentaire santé, ne se cumulent pas. Ils se complètent.

Si l'on prend l'exemple d'une consultation médicale remboursée à 70% par la Sécurité Sociale, puis à 100% par la complémentaire santé, et enfin à 300% par la surcomplémentaire santé, le patient ne sera pas remboursé à 470% du tarif de base de la sécurité sociale.

Concrètement, pour une consultation chez un généraliste qui coûterait 60€, pour une personne prise en charge à 100% par sa complémentaire et à 300% par sa surcomplémentaire, les remboursements seraient effectués comme ceci :

  • 15,10€ par la Sécurité Sociale (70% du tarif de base de la Sécurité Sociale : 23€, moins 1€ de participation forfaitaire)
  • 7,90€ par la complémentaire santé
  • 37€ par la surcomplémentaire santé
  • Le taux de couverture à 300% permet à l'assuré d'être intégralement remboursé dans la limite de 300% du tarif de base de la Sécurité Sociale. Ici, 300% de 23€ représentent 69€. La consultation à 60€ est donc intégralement remboursée par les différents niveaux de couverture, mais la complémentaire santé n'aurait pas été suffisante.

    Obtenir le remboursement

    Le remboursement de l'Assurance Maladie est le plus souvent automatique grâce à la Carte Vitale. Lorsque le praticien ne prend pas la Carte Vitale, il fournit une feuille de soins à compléter et à renvoyer pour obtenir son remboursement.

    Le remboursement de la complémentaire santé est, en général, automatique également car les organismes de mutuelle et de complémentaire santé communiquent avec la Sécurité Sociale.

    Pour obtenir le remboursement de sa surcomplémentaire santé, deux possibilités :

  • Si la complémentaire santé et la surcomplémentaire santé ont été souscrites au sein du même organisme assureur, alors il y a de fortes chances que le remboursement ne nécessite aucune démarche supplémentaire de la part de l'assuré.
  • Si la complémentaire santé et la surcomplémentaire santé ont été souscrites auprès de deux organismes différents, alors le décompte fournit par la complémentaire santé devra être envoyé par courrier, ou par e-mail, à la surcomplémentaire santé.
  • Comment choisir sa surcomplémentaire santé

    1ère étape : faire le point sur sa couverture existante

    Avant de choisir un contrat de surcomplémentaire santé, il est important de se munir de son contrat de complémentaire santé afin de connaître les niveaux de couverture par type de dépense et de voir quels types de frais sont les moins biens remboursés.

    2ème étape : se poser les bonnes questions

    Il faut ensuite définir ses propres besoins, et éventuellement, les besoins de ses ayants droit. En effet, les postes de dépenses évoluent au cours de la vie, et chacun n'est pas forcément concerné par les mêmes problèmes de santé.

    Une excellente couverture optique ne sera pas nécessaire pour quelqu'un qui n'a aucun problème de vue. Au contraire, une couverture dentaire peu élevée sera un problème pour une famille dont les adolescents portent des appareils dentaires.

    3ème étape : comparer !

    Une fois que l'on sait ce que l'on cherche, il faut comparer les différents contrats proposés et évaluer le rapport qualité/prix. Comparer dès maintenant en cliquant sur le lien ci-dessous.

    

     

    Que souhaitez vous faire ?


    >> Comparez les mutuelles entreprise
    Gratuit & sans engagement